Accès wap





English
Français
| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Afficher/Cacher la colonne
  • Navigation : Wiki - Alouette 2 : Heliforum - helicoptere, helicopteres, hélicoptère, hélicoptères, helico, helicos, hélico, heli, helicopter, Forum, forum, hélico, passion, helicopter, AS 355, AS 341, helicopteres, pilote, photos, Helifrance, helicap, ecureuil, Robinson, Notar, Bell, Textron, Dauphin, EC 130, EC 135, EC 155, Bourget, salon du Bourget, secours, sécurite civile, sauvetage, rotor, voilure tournante, giraviation, aviation, avions, eleve pilote, simulation, simulateur, aéromodélisme, passion, pilote, pilotage, hélitreuillage, aérien, aéronef, fs2004, s&r, sar, huey, bell, liens, helico, avion, brevet, licence, tth, pph, ppl,cockpit, rotor, pale, turbine, vol, décollage, hélisurface, atterrissage, rotation, autorotation, flare
  • Accueil
  • Articles
  • Forum
  • Galerie
  • Wiki
  • Liens Web
  • Fichiers
Recherche
Menu principal
Accueil >> Wiki >> Wiki - Alouette 2
[WiwiHome :: histoire de la voilure tournante :: Cette page]

Alouette 2

L’Alouette II est le premier hélicoptère à turbine construit en série dans le monde. Elle équipe encore de nombreuses sociétés où elle est utilisée comme un appareil d’écolage ou de transport. Elle fut également utilisée par la sécurité civile (qui l'adopta en 1959), la gendarmerie Nationale et l'armée.

En 1955, la SNCASE décida d'innover dans le domaine des voilures tournantes : elle décida de construire un hélicoptère à turbine fiable. Deux prototypes commencèrent donc à être assemblés. L'équipe, étant peu nombreuse, porta tout ses efforts sur le 01, tandis que le 02 fut mis en attente des résultats obtenus au premier vol du 01 (des modifications pourrais être apportés sur les commandes, la timonerie et la console d'instruments). Quelques mois plus tard, la nouvelle Alouette II sortit des ateliers de la Courneuve parée pour son premier décollage.

C’est le 12 mars 1955, à Buc que le prototype SE 3130-01 F-WHHE prit l’air pour la première fois, avec Jean Boulet aux commandes. Ce premier vol se déroula convenablement malgré quelques soucis de résonances qui furent vite résolus. Les essais en vol se poursuivirent rapidement. Deux mois plus tard le prototype SE 3130-02 F-WHHF prit son envol.

En août 1955, les deux prototypes subirent des tests à haute altitude pour déterminer les limites de vol en atmosphère raréfiée et par basse température. Les deux machines obtinrent de très bons résultats. De retour à Paris, le 02 fut soumis aux contraintes du CEV de Bretigny. Le premier appareil de série vola pour la première fois le 1er août 1955. L’armée reçut 394 machines ( 26 ex pour la marine, 139 pour l’armée de l’air, 229 pour l’ALAT).

En 1961, une nouvelle motorisation fut installée sur l'Alouette II : la turbine Turboméca Astazou II de 530 chevaux qui remplacera la turbine initiale. Un premier prototype fut construit le SA 3180-01 qui fit son premier vol le 31 janvier 1961. Il fut suivi d’un second. Ce dernier servit de banc d’essais volant pour un nouveau rotor tripale NAT ( non articulé en traînée) qui serra monté sur la futur SA 340 Gazelle. Ce rotor simplifié avait des pâles en résine stratifiée et 70 pièces seulement le composait (au lieu de 370 !)

C’est sous l‘appellation SA 318 C Alouette II Astazou que demeura l’appareil jusqu’à l’arrêt de sa fabrication en 1975.


Voir aussi cet article de Philippe Boulay:

Reportages : Comment naît un appareil légendaire?
lien fixe vers le module article
Nouvelle page : Page "parent" :
mis à jour le : 18.06.08 par FabienStrap
Qui est en ligne?
24 Utilisateur(s) en ligne (1 Utilisateur(s) connecté(s) sur Wiki)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 24

Plus ...
     

-->